Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 13:45

Le 14 Juin 1928 naissait un Homme icône de la révolution bien malgré lui. Ernesto Guevara de la Serna, plus connu sous le nom de "Che Guevara" ou le "Che" vu le jour à Rosario en Argentine au sein d'une famille bourgeoise. Alors qu'il est étudiant en médecine il effectue un premier voyage en Amérique latine, juché sur la Poderosa, la moto de son compagnon de route Alberto Granado, il parcours le sous continent Américain au contact de la population. Au travers de ses propres observations de la pauvreté et de l'impuissance des masses, et influencé par ses lectures marxistes, il conclut que le seul remède aux inégalités sociales de l'Amérique latine est la révolution par les armes. Après un deuxième voyage à travers l'amérique latine il fait la connaissance en juillet 1955 de Fidel Castro avec lequel il conduira la guérilla Cubaine contre le régime de Batista à la fin des années 50. Après quelques années d'affirmation sur l'île de Cuba en tant que révolutionnaire et homme politique se relevant de l'idéologie marxiste, il disparaît avec l'intention d'étendre la révolution d'abord au Congo puis en Bolivie ou il sera exécuter somairement par l'armée Bolivienne solidement épaulé par la CIA.

Si cet homme est aujourd'hui sujet à controverse c'est parce que trop de gens l'assimile à une image sur un tee shirt, icône révolutionnaire et sanguinaire. Néanmoins il suffit de se pencher sur les écrits le concernant pour comprendre pourquoi cet homme défendait ces idéaux avec des armes et surtout replonger tout cela dans le contexte bien particulier de l'amérique latine de la fin des années 50 et du début des années 60.

Ernesto Che Guevara était avant tout un Homme qui n'a jamais courbé l'échine et qui ne s'est jamais prostitué intellectuellement pour quelques dollars. Jean Paul Sartre écrivait d'ailleurs, dans les années 60, que le Che était «l'être humain le plus complet de notre époque». Il aurait aujourd'hui une tristesse profonde a voir ce monde glisser dans ce gigantesque tiroir caisse mais serait encore sur le front pour dire NON à la dictature du capitale.

Dans quelques mois je serais fière de marcher dans les pas de ce géant qui saura m'inspirer sur la route et qui m'accompagnera chaque jour dans mes périgirnations de l'ésprit.

La belle armée (Blankass)

Il y a longtemps maintenant
Qu'on est plus dans l'air du temps
Qu'on est plus vraiment présents
Qu'on est moins nombreux qu'avant

Le drapeau s'est délavé
Nos idées noires ont coulé
Reste le reste énervé
Quelques soldats oubliés

On était la belle armée
Pas d'uniforme à porter
On avait la même idée
Relever les dos courbés

A crier la liberté
Le prix fort on a payé
A l'ouest on nous a brisé
A l'est on nous a brûlé...

J'avais rêvé
D'écouter nos voix se lever
Gueuler qu'on est
Un feu de colère allumé

Aujourd'hui tout est fané
Et les gens sont tristes et rangés
Auraient besoin d'imiter
La belle armée des révoltés

On devrait recommencer
Décoincer le monde entier
On devrait se rappeler
Les cailloux qu'on a jetés

J'avais rêvé
D'écouter nos voix se lever
Gueuler qu'on est
Un feu de colère allumé

J'avais rêvé
D'écouter nos voix se lever
Gueuler qu'on est
Un feu de colère allumé
J'avais rêvé
D'écouter nos voix se lever
Gueuler qu'on est
Un feu de colère allumé



Américalement
Partager cet article
Repost0

commentaires