Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 10:57
Il y’en a qui travaillent comme des fous
Pour se payer des clous
A clouer sur leur feuilles de vie
Mais la mort est sans bagages
Moi de tous cela je ne veux rien
Les poches vides et le cœur plein d’amour
Qu’une gitane m’a laissée


Almarita - La rue Kétanou
Partager cet article
Repost0

commentaires