Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 22:04

Non, je ne t’oublie pas mais je suis, comme qui dirait, « charrette ».
Lors de périples en vélo, j’ai eu l’impression de ressentir les mêmes émotions que toi. Et là, je me suis demandé comment on pouvait être bouleversé par un paysage ? Je n’ai pas de réponse exacte mais il y a en effet le paysage désertique, stérile de toute trace humaine (des paysages de montagne magnifiques) et il y a la solitude. Je crois que la chose qui fait qu’on a une boule au ventre devant telle ou telle chose c’est aussi la beauté de l’INCONNU. L’inconnu donne toujours envie d’aller le connaître. Mais, une fois passé le stade de l’apprentissage d’un paysage, est-ce qu’on est prêt à y vivre ? Je ne sais pas. En tout cas je tiens à te féliciter car tu as été au bout de tes idées, la plupart n’y vont pas (moi le premier). J’aurais tant voulu t’accompagner. Tout d’abord car le projet était vraiment magnifique. Mais également car je sais qu’avec ta personne, j’aurais été bien. Avec certaines personnes tu vis une semaine, pas plus, après « ça tourne au vinaigre », là, je pense que non. Juste une chose, prend bien ton temps, tu n’en es pas à une journée près, tu ne pourras pas tout voir, mais bon, tu n’es pas pressé. Et aussi, n’aie pas tant la haine de cette société capitaliste. Tu es quand même allé dans le pays le plus capitaliste du monde ! Les villes aussi que tu ne sembles pas trop apprécier recèlent également des curiosités et des expériences toutes aussi intéressantes que Dame Nature. En plus, tu y passes, sinon évites les, ne va pas contrarier tes idées si tu n’es pas à l’aise en ville. Dans tout les cas n’aie pas le cafard, c’est tout à fait normal, mais tu nous reverras bien un de ces jours. Je tiens aussi à te féliciter pour tes quelques photos et tes récits, je me régale à chaque fois. Profites en au maximum mais je te fais confiance là-dessus. Voila, c’est le petit mot que je voulais t’écrire. Je ne voulais pas te décrire, ou faire un listing des anecdotes à notre sujet, ou autres souvenirs. Il faut vivre dans le présent et le futur, le passé il ne faut surtout pas l’oublier mais il ne faut pas se morfondre dessus. Tu sais que tu as beaucoup de qualités, que je ne veux pas n’ont plus décrire, que tu es super sympa et tout et tout car pour reprendre le message de Mary tu risquerais de devenir un brin prétentieux et trop sûr de toi !

Aller je t’aime, Bisous mon Ka.

Partager cet article
Repost0

commentaires