Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 19:56

Au départ de Palenque s’annonçait les “au revoir” avec le Mexique et cette superbe région du Chiapas. Alors, suivant 2 bonnes heures de bus j’ai eu la chance d’avoir enfin un tampon du Mexique sur mon passeport, un tampon de sortie qui m’a coûté la somme incroyable de 1000 pesos…pfffff (cf épisode migration a Monterrey). J’ai donc traversé la frontière, excusez moi du peu, en bateau afin d’atteindre 45 minutes plus tard le Guatemala. Un nouveau pays, un nouveau tampon sur le passeport et nous voilà partis pour 5h de bus dans un chemin, sous une chaleur à peine mesurable et des paysages superbes pour atteindre Flores.


 







Flores est une île située sur le lac Peten Itza, dans le nord du Guatemala. Cette petite terre posée sur les eaux fut un nouveau paradis pour deux jours de pérégrinations, de flâneries, d’écritures, de rencontres. J’y ai passé mes soirées avec Kristoff, un belge d’une trentaine d’années qui s’est pris 6 mois pour se faire l’Amérique Centrale et du Sud. Très sympa et routard dans l’âme nous avons émis l’hypothèse de se retrouver à Iquique (Pérou) au début Février afin de descendre l’Amazone ensemble, si le destin du voyageur nous en laisse l’opportunité. D’ailleurs, pour les amoureux de voyages et anglophones de surcroît, voici son site où vous pourrez vous régaler des récits et photos de ces nombreux voyages : www.sinfronteras.be

 















 
En fin de journée, après une petite sieste bien nécessaire, c’est Umberto mon futur compagnon de jungle qui est venu me chercher à Flores dans son pick up afin de rejoindre la rive opposée du lac : le village de San Jose où se situe l’école d’espagnole Bioitzl qui symbolisera pour moi à tout jamais l’une des expériences les plus incroyables du voyage.


Enfin, après avoir loupé une fois mon réveil, le lendemain (le 15/10) je suis debout à 3h30 afin d’aller profiter du lever de soleil sur la jungle et les temples de la cite Maya de Tikal à une bonne heure de bus de Flores. Sauf que arrivés là-bas, et surtout après avoir marché à la frontale pendant 30minutes dans la jungle et grimpé au sommet du plus haut des temples, c’est la brume qui nous attendait, nous ôtant tout espoir de voir le soleil baigner ces lieux qui restent tout de même au delà de l’imaginable. En effet, perchés à 80 mètres de haut, sur un temple bourré de l’histoire d’une civilisation incroyable, au dessus de la canopée de cette jungle guatémaltèque nous avons eu droit au réveil de la faune. Un balai de Toucan, de perroquets colorés, d’oiseaux en tout genre et surtout de singes, coatis ou encore pacas dans un silence et un recueillement proche de la méditation. Tout simplement superbe ! Pour la suite j’ai habilement suivi un guide qui proposait ces services en espagnol pour me retrouver avec un argentin et un espagnol pour une matinée d’histoire en plein coeur d’une jungle où j’ai découvert le plus beau site Maya de mon voyage. Parfaitement conservée dans un souci de ne pas altérer l’image mystique qui se dégage de cette cité en pleine végétation, son histoire n’en ait pas moins intéressante car c’est près de 15 000 personnes qui vivaient ici au moment de son apogée au 10eme siècle après JC. Une apogée directement suivie de son abandon pour des raisons qui restent mystérieuses. Cette matinée m’a enchanté et donné une furieuse envie d’aller plus loin dans la connaissance de cette civilisation ingénieuse et mystérieuse.



 

 

 

 

 

 

 

 

 Americalement

Partager cet article
Repost0

commentaires