Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:35


Depuis 6 jours maintenant j'ai l'immense privilège de partager l'aventure a vec Céline, ma soeur. C'est un immense confort psychologique pour moi et une joie infinie de pouvoir lui offrir mon quotidien. Nous écoulons des heures délicieuses et profitons largement de la douceur de vivre du Costa Rica. Actuellement a Cahuita, une communauté métissée a l'accent afro, nous avons la chance d'avoir de formidables journées. Près de 35 degrès et un soleil resplendissant.
Tout est toujours plus magnifique en si belle compagnie !

Americalement


PS : Pour voir les premières photos, dirigez vous vers l'album Costa Rica ici a gauche.

Partager cet article
Repost0

commentaires

magali 04/12/2008 20:34

J'ai été impressionnée par votre détermination, votre endurance, votre prise de recul, là c'est votre philosophie de vie qui me "scotche". Quelle sagesse ! Je suis sûre que c'est vous qui détenez la vérité, en tout cas celle à laquelle je crois et que j'idéalise sans toutefois l'atteindre. Au quotidien c'est l'abondance...de nourriture, d'objets matériels, on empile, on entasse, on croit se rassurer ainsi mais parfois j'en arrive à l'écoeurement. On se créait beaucoup de besoins et en retrouvant l'essentiel, comme vous le faîtes, c'est aussi la raison qui revient. Je suis la première à être dans la suraccumulation de tout et je rêve souvent d'une vie dénuée de tout ce qui est superficiel mais ce n'est pas si facile de trancher avec cette société de consommation (pauvre humain que je suis).
Votre famille va bientôt vous rejoindre et c'est absolument évident que vous allez en profiter à 200%, je m'attends donc à une interruption de connection, j'aurai de vos nouvelles à tous les 3 par Céline. Quelle chance d'être si soudés et de partager cet amour si pur. La vie ne m'a permi de connaître cela alors une fois encore, je vous envie.
A bientôt et profitez de chacun des instants qui vous réuniront.

magali 03/12/2008 10:48

Je profite d'un jour de répit dans un planning ultraserré pour répondre à votre message. J'ai l'impression d'être le petit lapin dans "Alice au pays des merveilles" qui dit toujours "je suis en retard", cela résume bien ma vie. D'ailleurs si votre aventure me touche autant, au delà des rencontres que vous pouvez faire, c'est le fait de refuser pour un temps donné toutes ces contraintes de temps qui pèsent à la longue. Mise à part ce billet d'humeur, vive les Cybercafés qui vous permettent d'être en relation avec votre entourage, ce qui n'est pas négligeable lorsqu'on est à des milliers de kilomètres depuis des mois. Pour l'Equateur, je comprends que les indigènes soient méfiants, l'homme "civilisé" n'apporte pas souvent quelque chose de bon ; c'est dommage pour les personnes comme vous qui ont de bonnes intentions. En tout cas, j'admire votre capacité à relativiser et à prendre ce qui est positif. En parlant de bons moments, votre retraite à Montanita avait plutôt l'air sympa. Quant au Pérou, si je devais choisir une destination dans ce bas monde c'est au Pérou ou en Bolivie que j'irai, c'est un rêve pour moi, depuis très longtemps. Je compte sur vous pour être "mes yeux" et me donner un avant goût, je suis impatiente d'avoir vos impressions. Vous devez compter les jours qui vous séparent de l'arrivée de vos parents cela promet de jolis moments d'émotion et de belles retrouvailles. Je vous laisse en vous remerciant également des progrès que vous me faites faire en géographie !
A bientôt

Nico 04/12/2008 01:04


Oui, c'est un choix de vie que j'ai effectué en décidant de partir avec un sac sur le dos, pour une vie simple au contact de l'Humanité. C'est une philosophie qui m'habite et que j'ai laissé
s'exprimer, ce qui n'a pas toujours été le cas et qui m'a malheureusement conduit a des actes manqués dans ma vie.
Il est peut être facile dans ma position de faire l'apologie de ce choix, cependant il est certain que je ne ferais plus marche arrière. En effet, mon quotidien emprunt de simplicité a fini de me
convaincre et de me guider sur les chemins de l'existence. Aujourd'hui la vie est un sprint constant alors que l'on court un marathon, moi je dis non. A l'image de la tortue de La Fontaine
j'arriverais a temps et je pourrais regarder derrière moi avec une certaine satisfaction. C'est en tout cas ce que je m'efforcerai de faire tout au long de la vie.

Ma famille est une famille tellement formidable a mes yeux qu'il m'est difficile de trouver les mots juste. Je crois qu'une relation comme l'on peut l'avoir ce vie et non ce conte. Alors, trouver
régulièrement une connexion pour entretenir la flamme est inévitable pour moi.

Ma retraite a Montañita était exquise et surtout indipensable, sans quoi je ne sais pas si j'aurais eu la force physique de continuer. J'étais aller un peu loin pour mon corps et l'esprit disait
non.

Aujourd'hui, après une journée a marcher a plus de 4000m d'altitude dans le Parque National de Cajas, dans la région de Cuenca, je ferme le sac et je m'apprête a entamer un voyage de trois
jours qui m'emmènera a Lima. Lá bas, le bonheur va battre son plein. les trois semaines suivantes seront certainement marquées par plus de mutisme car je profiterais entièrement de la
chance que j'ai de pouvoir offrir une bribe de cette vie extraordinaire a mes parents. Quoi que je pourrais renverser la phrase en affirmant tout a fait légitimement que ce sont eux qui m'offre
cette vie extraordinaire et que je ne vis ici qu'une bribe d'une existence riche d'amour et de confiance.

Moi la géogrphie c'est mon dada ! J'ai un globe qui me trotte dans la tête et des cartes plein les poches. Mais la géographie ce n'est pas seulemement savoir placer un pays avec un nom biscornu que
l'on n'avait jamais entendu. Non la géographie c'est aussi comprendre la planète et les mécanismes qui la régisse, et c'est surtout pouvoir admirer et comprendre un paysage, ses mouvements, son
histoire, ses connexions. La géographie c'est pouvoir lire l'espace comme dans un livre.

Bonne continuation y "que usted vayan bien" comme l'on dit ici !

Américalement 


magali 01/12/2008 22:16

22h00, enfin l'heure où les sollicitations extérieures se taisent pour laisser place à un peu d'introspection...et pour lire votre message. Comme vous me répondez, j'en déduis que vous vous trouvez dans un lieu accessible à la modernité. A quoi ressemble le pays que vous traversez en ce moment ? Avez vous repris le feu sacré après le départ de votre soeur ? Quelle philosophie de vie anime les personnes que vous rencontrez ? Je suis un peu curieuse mais si passionnée par ce que vous avez décidez de vivre avec un courage que je ne pense pas avoir, alors plutôt que "curieuse" l'adjectif approprié est peut être "envieuse" ! A Bientôt et faites attention à vous

Nico 02/12/2008 18:14


Effectivement, l'accés au web est ici très facile puisque très peu de gens peuvent se permettre d'avoir une connection chez eux et profite alors de cyber café, tout comme moi.
A l'heure actuelle je suis en Equateur, un pays qui, comme tout ceux que j'ai traversé, est unique et contrasté. Cependant, c'est le premier pays qui ne me comble pas. En effet, j'y trouve les
villes austhères et bruyantes, les gens sont sympathique mais les plus intéressants que sont les indigènes ne sont que très peu abordables car méfiant et parlant quasiment que le Quechua.
Cependant, les andes sont magnifiques et la chaîne volcanique du centre est époustouflante, mais c'est aussi ce qui ajoute a ma frustration. Effectivement, mon désir étant, a la base, de grimper le
Cotopaxi et de profiter des nombreux villages authentiques du centre du pays, j'ai été vite rattrapé par le temps car il m'a fallu me reposer après mon coup de bambou et aujourd'hui je dois entamer
ma descente vers Lima ou je retrouverais mes parents dans 5 jours maintenant.
Voilà, l'impression n'est pas bonne mais j'ai tout a fait conscience de pas avoir ouvert le livre de ce pays a la bonne page et j'y est tout de même passé de bon moments.
Les gens que je rencontre sont d'une diversité incroyable mais je crois avoir croisé la route d'un personnage tout a fait hors du commun il y a quelques jours et dont je ne manquerais pas de
dépeindre les traits pour vous régaler.
Je vous remercie encore infiniment de votre soutien et de votre enthousiasme.

Curieuse ou envieuse quoi qu'il en soit je suis heureux de vous faire partager mon aventure et d'eveiller en vous un désir d'alleurs qui pourra prendre la forme que vous voulez lui donner. Alors,
André Suarès disait dans Le voyage de Condottière : " Comme tout ce qui compte dans la vie, un beau voyage est une oeuvre d'art".

Américalement


magali 30/11/2008 15:21

Bien d'accord avec vous,la sensibilité n'est pas une faiblesse, mais nous sommes peu à le penser et vous êtes un être d'exception parce que vous acceptez de vous laisser guider par vos émotions. Quoiqu'il en soit, dans notre grisaille quotidienne, vous êtes une fenêtre rafraichissante sur un autre monde...moins étroit et moins personnel et cela fait du bien.
Mes enfants et moi vous saluent et nos pensées vous accompagnent.

Nico 01/12/2008 03:11



Merci du fond du coeur, je suis touché par votre témoignage. Vous savez fort bien poser des mots sur vos sentiments et votre vision du monde. Alors, si je peux éclairer aussi infiniment que ce
soit votre route, croyez moi je suis l'homme le plus heureux sur cette Terre qui ne tourne plus tout a fait rond.


Portez vous bien et encore merci.



magali 29/11/2008 21:25

Vous avez une vraie sensibilité, c'est un privilège de faire votre connaissance même si c'est via Internet, à se réconciler avec le genre humain ! Profitez, profitez à fond de votre aventure aussi folle soit - elle et faites nous aussi profitez de ce que vous vivez. Personellement, vos aventures viennent alimenter les histoires que je raconte à mes enfants le soir avant qu'ils s'endorment alors MERCI

Nico 29/11/2008 22:07



Magali,


je crois qu'aujourd'hui, dans une société ou égoïsme et hédonisme se cultive à outrance les gens voient la sensibilité comme une faiblesse. Or, si mes yeux dictent si bien à mes mains le monde
qui m'entoure c'est bien parce que je laisse ma sensibilté s'exprimer pleinement. Cette même sensibilité qui ma tiré quelques larmes à la lecture de votre mot qui me touche profondement. Quel
honneur pour moi d'imaginer des yeux d'enfants briller à l'écoute de mes aventures.


Merci de ce témoignage. Merci profondément. Portez vous bien.


"Tout sentiment qu'on n'éprouve plus est un sentiment dont on n'admet point l'existence" Stendhal