Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 20:17


 Le voyage pour arriver à Puno, sur les rives du célèbre lac Titicaca, n'a pas été simple. La Bolivie et les Boliviens souffrent d'un sérieux manque d'organisation et de coordination alors pour franchir la frontière l'excercice c'est transformé en chemin de croix ! Cependant, arrivé à Puno ce fût un ouf de soulagement, dans une ville beaucoup plus sereine et tranquille où nous avons posé les sacs avant de se dégourdir les jambes sur le "cerro" qui domine la ville et le lac et ou nous avons bien failli laisser un poumon chacun. En effet, monter des milliers de marches à 4000m d'altitude c'est un peu comme faire plusieurs sprints successifs : 20 marches = 190 pulsations minutes = repos d'une minute puis re 20 marches etc... En langage sportif on appel cela du travail en fractionné !



 Le plus marquant de notre passage Titicanesque fût évidemment de voguer sur ces flots altitudinaux et notamment la visite des fameuses "islas flotantes". Les îles Uros, à quelques encablures de Puno, offrent un spectacle que je qualifierais comme "doublement déconcertant". En effet, des familles entières vivent sur ces radeaux de tourbe, petits cubes de plus ou moins un mètre carré, accrochés les uns aux autres par un système ingénieux de cordes et recouvert de paille de roseaux. Ce mode de vie ancestral tout à fait passionant par sa typicité et son organisation à cependant un revers qui nous à frappé : la touristication ! Le peuple Amayras au delà de vivre de la pêche à bien vite compris la manne que représentait l'Homo Turisticus. Alors leur forme de vie si respectable et incroyable au premier abord devient vite une sorte de marché éthnologique assez pathétique. Poser les yeux sur le monde amène parfois à s'en brûler la rétine, mais le jeu en vaut la chandelle car si cela est triste de voir ces gens vendre leur vie, nous contribuons tout de même à leur survie ; si tenter que l'on soit de se rendre en ces lieux en c'étant assuré de la bonne distribution de notre argent. Les îles Uros sont des villes d'un autre genre qui offrent un spectacle tout à fait hors du commun et dont il faut assurer la pérénité en trouvant l'équilibre si difficile entre respect et découverte, un équilibre certainement utopique, comme bien d'autres combats.



Américalement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Xavier Jaffré 27/12/2008 22:05

Bonsoir,

j'aime beaucoup ce que vous faites. Continuez sur cette lancée.

C'est admirable.



Xavier Jaffré

Nico 28/12/2008 22:49


Bonsoir, merci beaucoup pour l'intérêt que vous portez à mes écrits. Le blog reste cependant un support d'information pour les proches et les gens qui s'interessent à mon aventure, les
écrits les plus complets sont précieusement inscrits sur les cahiers qui viendront alimenter, je l'espère de tout mon coeur, un futur livre.
A bon entendeur...

Merci encore et félicitation pour votre sympathique site d'informations. Bonne continuation.

Américalement.