Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 21:35

Voila une cité qui restera à vie gravée en ma mémoire et qui me laisse un certain goût de retour dans la bouche au moment de la quitter. Ici, j'ai passé une semaine formidable faite une nouvelle fois de rencontres, de soleil, de joie de vivre et de petits instants magique. Mais ce fût aussi la ville où j’ai passé Noël dans un lit d’hôpital ; où comment passer par toutes les étapes physiques et psychologiques en un seul et même lieu.




Cusco, ou "le nombril" en Quechua est avant tout la cité inca par excellence, qui, même sous le flot incessant des touristes, arrive vaillamment à garder son âme. Il n’est donc pas rare de voir la ¨chola¨, les femmes en habits traditionnels, se promener dans les rues et l’architecture garder son caractère notamment à travers le mur de l'inca et sa célèbre pierre aux douzes angles de la rue Hatunrumiyoc.






Cusco pour moi ce sera à tout jamais, San Blas. Sa place et son quartier d’une tranquillité et d’une beauté sans pareille. Ses habitants, qui sont devenus mon entourage pour une semaine, et mes amis rencontrés encore par hasard, ou grâce au destin, et qui m’ont comblés de tout ce que je peux rechercher. Je pourrais écrire des dizaines de pages sur Cusco et les émotions que mes marches solitaires m’ont apportées, mais je préfère les garder en moi pour les faire fructifier encore un peu et leur donner toute la valeur qu’elles méritent.




  












Et une petite glace pour mon amie Yanik et son                                Le petit resto français, hummmm !
petit cousin Elvis sur la place San Blas.


Enfin, partir, et un nouveau déchirement, je crois qu’à quelques mois du retour j’ai compris beaucoup de choses en ces murs ! Je le répète, il n’est pas encore temps de se retourner sur tout cela et d’en faire le point mais tout de même, cette semaine sera, je l’espère, et comme je le sens, un tournant dans ma vie. En Cusco vit l’âme d’une des cultures les plus passionnantes de l’histoire de l’humanité alors peut-être que cette force m’a conquis et contribuera, avec tout le reste, à ma construction personnelle.

Americalement

Partager cet article
Repost0

commentaires