Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 19:32

 

Après mon escapade Bolivienne et mon arrivée mouvementée dans le nord de l'Argentine, j'ai eu la chance d'aller à la rencontre d'un pays extraordinaire. Quelques jours pour commencer, à Salta, m’ont donné un goût bien sympathique. J'y ai planté la tente dans le camping municipal et ai profité de l'été qui y régnait pour retrouver l'ambiance d'une terrasse où la douceur d'une sieste à l'ombre de la plaza 9 de Julio. En effet, la chaleur étant telle et la coutume m'y poussant, entre 13h et 17h le repos était inévitable et rendait les rues désertes. Par ailleurs, à Salta j'ai pu reprendre goût à la nourriture et notamment à la viande. Après plus de 4 mois à manger du poulet, du riz et des frites j'ai pu vérifier la réputation Argentine en termes de viande et mes papilles ont subi l'un des chocs émotionnel les plus intenses depuis quelques mois au contact de cette délicieuse viande fondante à souhait et formidablement bien cuisinée. J'ai même eu droit à quelques légumes par endroits alors mes repas se transformaient en festins ! Enfin, à deux jours du départ, le destin a encore joué un de ses tours favoris, avec mes deux amis australiennes. En effet, alors que je partageais un verre avec deux rencontres Suisses j'ai aperçu Tess et Amyh à quelques mètres de moi (alors qu'elles avaient prévu de rejoindre le Brésil par avion depuis la Bolivie), je me suis donc précipité et leur ai fait une belle surprise puisqu'elles non plus ne me savaient pas ici. Elles partaient pour Cordoba et rejoignaient Mendoza deux jours plus tard, nous avons donc décidé très joyeusement de nous retrouver là-bas pour fêter ensemble mes 25 ans.


            Par la suite, après avoir dû attendre une journée supplémentaire à Salta faute de place dans le bus - et oui, les argentins utilisent énormément le bus et surtout les weekends et durant les vacances - j'ai filé vers Mendoza le lundi 19. Dans le bus j'ai fait connaissance de Joëlle, une très sympathique et dynamique française qui voyageait seule elle aussi. Avec elle et mes amies Tess et Amyh j'ai passé quatre jours absolument extraordinaires dans l'une des plus jolies villes que j'ai eu la chance de visiter à ce jour.
Le 21 janvier fût un jour particulier car il s'agissait de fêter mon passage au quart de siècle et ce ne fût pas raté ! Nous sommes partis tout les quatre au matin direction Maipu (un village en périphérie de Mendoza) où nous avons loués des vélos afin de passer la journée entre les célèbres vignobles de la région. Il est bien évident que visites et surtout dégustations se sont enchainées sous un soleil de plomb mais surtout dans la rigolade et le partage. A 20h nous rendions les vélos en zigzagant quelques peu et rentrions prendre une douche pour finir la soirée en beauté autour d'une bière pour moi et d'une bouteille de vin pour les filles. Un anniversaire bien arrosé dont je me souviendrai à vie tellement il fut original.

Mendoza fût pour moi un petit paradis où les habitants se sont transformés en anges d'une amicalité incroyable et d'une joie de vivre hors du commun. C'est donc avec déchirement que j'ai quitté cette terre pour passer une nouvelle frontière en direction de Valparaiso au Chili.


Le voyage vers ce pays longiligne que j'ai déjà eu la chance de traverser dans sa partie nord il y a quelques semaines avec mes parents fût d'une beauté à peine imaginable. La frontière de Portillo se situant à
2880 m dans les Andes, nous avons eu le plaisir de serpenter vers le col à travers des vallées furieusement belles et avec quelques aperçus magiques sur le toit de l'Amérique du sud, l'Aconcagua (6962 m). Enfin, la descente sur la plaine chilienne est déconcertante et notamment dans sa partie haute avec ces 29 virages qui se succèdent et qui forment une file vivante de camions se mouvant lentement vers le passage frontalier.


Je suis aujourd'hui à Valparaiso, la ville portuaire où Pablo Neruda finit ses jours. Toujours autant de soleil et de joie de vivre mais un léger manque pour l'Argentine dont je crois être littéralement tombé amoureux. J’entreprends maintenant une descente de plusieurs jours vers Santiago et le sud du Chili en continuant ma quête de rencontre et de VIE !


Américalement.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

mimie 30/01/2009 22:32

Et un tres bon anniversaire en retard!!!!!

Nico 30/01/2009 22:41


Merci Mimie !!!


mimie 30/01/2009 22:31

kikou,
merde je me suis faite devancée car j'allais dire que durant ces mois...tes rencontres étaient relativement féminines!!!
bon treve de plaisanterie...il va sans dire que ta chambre t'attend toujours pour terminer ton sejour chez nous!!! Mais je suis surprise que tu restes si peu de temps?
gros bisous et bonne année à toi aussi , qui semble avoir bien commencée (car moi non plus je ne sais plus si je l'ai dejà fais...)

Nico 30/01/2009 22:51


Et oui qu'est ce que tu veux, Voltaire ecrivait "Dieu n'a crée les femmes que pour apprivoiser les hommes" !!!
Merci pour ce petit mot, je suis heureux de finir cette aventure extraordinaire chez vous. Le problème, tu l'as compris, est double. Premièrement l'argent (sic) et donc deuxièmement le temps !
Voila donc je pense etre chez vous a ces dates au plus tard mais il est possible que j'y sois avant donc je vous tiens au courant.
Merci encore. Prenez soin de vous.
Bisous.


Dominique 27/01/2009 16:00

Salut Nico,
3 gonzesses rien que pour toi, super anniversaire.
c'est la fête.

Bonne continuation
Dominique

Nico 29/01/2009 14:49


Salut Dominique,

hey ouais qu'est ce que tu veux meme si je continu a descendre vers le sud je perds pas le nord !
Merci et a bientot.


nicole roudier 26/01/2009 17:10

avec quelques jours de retard , nous te souhaitons un trés bon anniversaire
le 21 janvier que des gens bien
Michel est né aussi le 21 janvier
bravo et merci encore pour les plaisirs que tu nous offrent , nous revivons les souvenirs de pays visités

Nico 26/01/2009 20:51


Merci Nicole,

j'en profite alors pour souhaiter un joyeux anniversaire a Michel ! Et merci pour ces encouragements, cela me fait tellement plaisir. Prenez soin de vous.

Américalement.