Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 14:40

Une petite nuit de bus et j’arrivais à Pucón, plus au sud, dans la région des lacs. Pucon, à la manière d’Atitlan au Guatemala, offre la magie de la communion entre Poséidon et Vulcain. Cette petite bourgade, où il suffit de lever les yeux pour admirer le sommet enneigé du volcan Villarica et s’approcher du lac du même nom pour sentir le souffle léger du vent naissant en son cœur, a un aspect de village suisse avec la couleur chilienne en plus et l’odeur de l’Asado (viande grillée au barbecue) qui remplace celle de la fondue. Pucón et sa région sont un petit coin de paradis, peut-être légèrement touristique à mon gout, mais les activités foisonnent et permettent de s’échapper de la masse au sein des grands espaces. J’y ai résidé dans une petite auberge bien familiale tenue par Peter, un néerlandais expatrié qui s’efforce de faire régner amicalité et joie de vivre en ces lieux.


 












 

Entre ces murs, j’ai rencontré Ana, une chilienne de 34 ans, chanteuse à Santiago et en vacances pour quelques semaines dans la région. Originaire de Patagonie, j’ai eu l’immense bonheur de partager avec elle ma culture française et sa culture chilienne fortement imprégnée de tradition Mapuche (indiens du sud chilien). Enfin, à Pucón, après avoir passé une journée sur les célèbres sources d’eau chaude de Los Posones, j’ai dû remballer mes désirs de découverte de la région, et laisser place à la frustration engendrée par le mauvais temps qui s’est abattu durant deux jours sur la ville et qui ma poussé à la quitter pour mon ultime étape chilienne : Valdivia.


Partager cet article
Repost0

commentaires

joel et annie 12/02/2009 12:02

salut nico On te suit toujours ,c'est a dire tous les jours au petit matin apres le café pour voir ou tu en est .Bravo pour les photos magnifiques. bises annie et joel

Nico 12/02/2009 19:52


Salut,

Merci mille fois. Je suis tellement heureux de partager tout cela avec vous. Pour moi qui suis en argentine ce n'est pas le cafe qui éveille mes matins mais bien le Mate, cette boisson
conviviale et féfératrice que je compte bien exporter en France pour y egailler, bien qu'elles le seront déjà grandement, mes retrouvailles avec tout le monde.

Gros bisous et merci encore.


thierry 10/02/2009 21:19

ça faisait un petit moment que je ne suis pas venu lire les aventures d'un auvergnat en Amérique. En effet, une activité peu louable (ski alpin), je suppose à tes yeux (plein de touristes et dégradation des massifs pour aménager les pistes), mon détourné de ma lecture "quasi-quotidienne" de ton récit (chacun ses pêchés). J'ai l'impression que ton morale est au beau fixe et que toutes ces rencontres te font du bien. J'en profite pour encore te remercier pour ses jolies photos prises dont je ne me lasse pas de regarder.
Bonne route et bonne continuation, ciao

Nico 12/02/2009 19:47


Thierry,

merci beaucoup pour ces quelques lignes. Je suis toujours aussi heureux de lire ces témoignages de sympathie.

Tu sais, le ski ou toutes autres activités ditent "touristiques" pourraient effectivement recevoir les foudres de mes mots mais sache que je ne veuille ou non je suis moi même "touriste" en ces
terres et je contribue moi même a la colonisation par "l'homo turisticus" du continent américain. Il faut savoir accepter parfois mais surtout garder la lucidité de son statut et s'eforcer
d'être un specimen un peu moins consomateur d'espace et un peu plus adorateur de l'Homme...

Merci encore. Bonne continuation.
Américalement.