Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 19:25

Il y a de ces villes qui vous happent, insidieusement, doucement, tranquillement. De ces villes qui n’offrent pourtant pas un cadre extraordinaire mais qui vous touchent parce qu’elles arrivent à un moment clé de votre voyage. De ces villes qui, quoi qu’il advienne, laissent une trace tenue en vous. Valdivia fera partie de celle ci.







 

 

Cette ville de 140 00 habitants, fondée par le célèbre Pedro de Valdivia (conquistador espagnol) à la confluence de trois rivières, Calle Calle, Valdivia et Cau Cau, et à une dizaine de kilomètres de la côte Pacifique, est d’un charme particulier à mon gout. En effet, alors que l’été règne dans l’hémisphère sud, l’ambiance plutôt fraîche de cette bourgade, son architecture faite de maisons de bois très coloré et les odeurs de pêche qui fluent sur les quais sont des appels au grand sud dont la Patagonie toute proche en est l’essence. Pour moi qui ne peux continuer vers ces terres toujours plus australes, Valdivia fut un avant goût, une sorte de fenêtre sur ce monde dans le monde.

 

Par ailleurs, la ville fut le lieu d’une de ces rencontres comme le voyage sait les réserver. En effet, j’y ai partagé quelques moments forts agréables avec Michel, Bernard et Eric, trois français dont l’accent chantant venu du sud de la France enchantait mes discussions toutes plus passionnantes les unes que les autres. D’ailleurs, j’ai eu la chance d’en apprendre un peu plus sur les rouages et les expériences humanitaires puisque Michel n’est ni plus ni moins que l’un des fondateurs de Médecin du Monde. Celui-ci m’a par ailleurs très gentiment conseillé de me lancer dans l’aventure si cela me tente car il lui semble que j’ai toutes les qualités requises à ce genre d’entreprise et j’en suis fortement flatté. Voila une nouvelle porte qui s'ouvre sur l'avenir, un avenir que ce voyage éclaire d'ors et déjà. Avec Eric j’ai eu loisir de lui faire découvrir les joies du partage du mate, cette boisson argentine que l’on boit entre amis. Et enfin j’ai appris, après quelques discussions et à ma grande surprise, que Bernard est le papa de Olivier et Wilfried Jourdan, chanteur et clavier du très très bon groupe de rock les HushPuppies originaire de Perpignan. Voila comment à 10 000 km de la France, dans un village du sud Chili, on peut faire des rencontres improbables et fantastiques.

 

Après ces quelques jours Valdiviesque j’ai repris la route en direction de l’Argentine et notamment San Carlos de Bariloche et un nouveau passage de frontière. Mon passeport commence à manquer de place et de voir les douaniers chercher désespérément une place libre pour y accoler le tampon national me réjouis de plus en plus.

 







Américalement

Partager cet article
Repost0

commentaires