Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 23:37

Voilà presque 20 jours que je refoule le sol de France, presque 20 jours que je survole ce monde. Les sentiments de joie et d’allégresse véhiculés par les retrouvailles avec la famille et les amis n’effacent pas l’ardoise que j’ai laissée sur d’autres Terres. J’ai entrepris une relation étroite avec moi-même et les autres, où l’expression de mes envies est nourrie de curiosité et d’envies d’ailleurs. Je me sens totalement spectateur de ce balai bien orchestré et alors que la vie reprend doucement son cours je me débats pour ne pas me faire hypnotiser par ce prestidigitateur travaillant pour l’oncle Sam. J’ai peur de m’épuiser et d’accepter de mettre de côté les rêves dont j’ai vécu les prémices. Il est donc évident pour moi que cette aventure, comme à l’école primaire, a fait de moi un écolier de la vie et que ma fenêtre de quelques mois en France me permettra de recharger le cartable de beaux livres, de cahiers et d’un petit goûter pour les longues heures de route. Je ne me pose pas là en repoussoir, rejetant toutes formes de vie occidentale en bloc, non, bien au contraire. Je suis né français, je resterai français et les gens qui comptent le plus pour moi seront toujours ma famille et mes amis. Voilà pourquoi je ne fuis pas ma terre mais, comme un explorateur, c’est l’avidité d’autres cieux et la boulimie de rencontres et de compréhension de ce monde, qui fait fluer en moi le sang du nomade.


Le commandant de bord a contacté ma tour de contrôle, en affirmant que pour cause de mauvais temps, l’atterrissage était impossible ! Je vais donc attendre de pouvoir sortir le train pour me poser en douceur et refaire le plein d’essence. Le temps de réinjecter du rêve jusqu'à ras bord car comme disait Moitessier dans La longue route : « Tout ce que les hommes ont fait de beau et de bien, ils l’ont construit avec leurs rêves… ». Je ne veux pas arrêter ma quête d’utopies et surtout ne pas passer à côté d’une conscience que je voudrais chaque jour un peu plus éclairée en sacrifiant cela sur l’autel d’un quotidien qui ne me correspond pas.


Je profite de mes premières lignes post-retour pour remercier du fond de mon cœur tous ceux qui m’entourent depuis plus de 9 mois et encore plus depuis 20 jours. Je suis très touché par l’intensité de mes retrouvailles et par tous les témoignages de soutien et de compréhension que peut véhiculer le blog et ces moments de partage.

 

« La vie ne se comprend que par un retour en arrière, mais on ne la vit qu’en avant » Sören Kierkegaard.

Américalement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

guylaine 26/04/2009 12:09

Cher Nicolas, te voilà de retour alors!Sans te connaitre , juste par l'intermediare de ta soeurette! j'ai suivi pas a pas ta rencontre avec un monde qui ne ressemble pas vraiment au notre , sans te connaitre j'ai aussi l'impression que tu sort grandi de cette trés belle experience meme si ton atterissage doit etre un peu difficile....J'imagine que tu n'es pas tout a fait "rentré" et que des morceaux de ton coeur et de ton esprit resistent a ton retour physique!!C'est inevitable,il va falloir un temps de readaptation , une sorte de couveuse pour adulte, je te souhaite bon courage pour ceci et te remercie d'avoir eu la bonne idée de ce blog !! Si par hasard tu te trouves de passage a moulins je t'invite a faire un saut au magasin car moi et mon ami ferions ta "vraie " connaissance avec plaisir.......

Nico 28/04/2009 11:43


Guylaine,

une nouvelle fois merci pour ce témoignage sincère et aidant. Le retour est effectivement destabilisant. Sans que les difficultées soient insurmontables elles sont psychologiquement présentent et
heureusement ma famille et mes amis sont une nouvelle fois extrémement présent. Me voici donc contraint par l'inertie d'une vie a tempérer mes idéaux et mes lignes de conduite, ce que j'ai du mal a
accépter. Les semaines auront raison de tout cela et serviront de nouveau de tremplin pour les futurs errances.
Auparavant j'aurais l'occasion de venir a Moulins et j'en profiterais alors pour venir passer un grand bonjour. Je vous remercie sincèrement de ce soutien et de cet engouement.

Américalement


M&M'S 20/04/2009 12:53

Salut Nicolas,

Avec Marie nous avons été surpris d'apprendre que tu étais finalement rentré plus tôt que prévu... mais tu as tes raisons... Nous te souhaitons plein de courage pour l'atterrissage en France et plein de rêves pour remplir à nouveau ton réservoir avant de repartir pour d'autres contrées. De notre côté nous allons déménager sur Grenoble à la fin du mois. Marie a déjà repris ses activités de médecine et moi je commence doucement à chercher du boulot (mais je suis pas trop motivé). Si tes prochaines aventures passent par Grenoble tu es bien évidemment le bienvenue.
Suerte!
Matthias & Marie

Nico 23/04/2009 21:41



Marie, Matthias,

quel plaisir de vous lire. Je suis content de vous savoir de retour en forme et repartis de nouveau dans le sens de la vie occidentale même si cela n'a pas du être facile non plus.


Pour ma part, je suis effectivement revenu un peu plus tôt car le physique ne suivait plus et de nombreux projets ont vu le jour depuis la Bolivie ou je vous ai rencontré. Il était donc
nécessaire de revenir pour reposer la machine et construire les beaux projets futur.


Je n'hésiterai pas a venir partagé un maté et une bonne discussion au goût de soirée Potossienne si je passe dans la région de Grenoble. Il en est évidement de même pour vous si vous venez
visiter l'exotique cité de Clermont-Ferrand ;)


Bon courage pour la recherche d'emploi. Prenez soin de vous.
Hasta pronto !