Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 19:27

Le dernier souffle, les derniers pas, les derniers émois... avant de voler vers la terre de mes proches. C'est en Guyane que j'ai donc vécu mes dernières heures sur le continent américain. Formidablement bien accueilli par Rémi et Émilie j'ai malheureusement très vite déchanté en supportant quelques jours durant les difficultés physiques que m'imposait la dengue. Cela ne nous a pas empêché de profiter de ce formidable territoire de forêt et d'eau.


Nous avons commencé dès mon deuxième jour par une petite balade et une baignade bien fraîche sur une rivière dont j'ai déjà oublié le nom (bravo le géographe !). Le soir même nous dormions en « carbet » soit une sorte d'abri au beau milieu de la forêt où l'on vient trouver le calme et la sérénité de la forêt. Enfin, pour la sérénité, on repassera. En effet, quelques minutes après le coucher plusieurs pas tout près de nos hamacs ont accéléré les battements de nos cœurs sans que nos frontales puissent apercevoir notre voisin d'une nuit. Cela ne m'a pas empêché de dormir profondément et de bénéficier du confort d'un lit suspendu pour une bonne nuit.

Au retour de notre escapade la fatigue m'a poussé à aller consulter un médecin qui décela donc tous les symptômes de cette formidable maladie tropicale qui transforme en légume et que les analyses de sang ont confirmé.


Cayenne ce fût pour moi aussi l'occasion de retourner à mes préoccupations de bon citoyen c'est à dire aller manifester !!! Le jeudi 19 mars nous étions donc devant la préfecture pour clamer notre mécontentement malheureusement, si en métropole le mouvement a été largement suivi, en Guyane il fut bien timide. Dommage, mais comme disait Coubertin l'important est de participer !


En fin de semaine une petite soirée entre professeurs de sport (oups d'EPS !) m'a requinqué, la dengue étant prise en chasse par les médicaments qui commençaient a faire leurs effets. Alors, le weekend venu nous sommes allés nous remettre à l'eau, enfin le bateau plutôt car moins je n'aurais pas eu le courage de tremper un pied dans les eaux du marais de kaw ou, même inoffensifs, vivent des caïmans. Nous avons ouvert grand nos yeux sur le crépuscule qui nous a offert un spectacle d'une quiétude sans pareil et qui nous a plongé doucement dans une nuit formidablement étoilée pendant laquelle nous avons cherché les yeux rouges des caïmans. Nous n'en avons vu qu'un que nous avons pu approcher de très très prés. L'excitation de la rencontre et la beauté de la nuit sur ce marais m'ont transporté, sans voix je suis resté contemplateur de l'expression de la nature sous sa forme privilégiée en Guyane c'est à dire aquatique. Au retour nous avons eu une nouvelle fois de la chance car nous avons rencontré une Théraphosa qui est une des plus grosses mygales du monde et qui vous glace le sang pour quelques heures à l'idée qu'elle puisse avoir fait une incursion dans votre lit...


Le lendemain nous avons été voir une des curiosités de la Guyane : un Inselberg, ce qui signifie « montagne-île » en allemand car cette colline rocheuse sort littéralement d'une mer verte pour offrir un point de vue magnifique sur l'étendue de jungle. 1H30 aller et 1h15 retour ont suffi à me scier définitivement en deux et remballer mes prétentions de guérison, cependant la souffrance valait le coup d'être vécu car cet Inselberg me scotcha complètement par son aspect chaotique et mystérieux, une pierre cachée sculptée par les éléments.



Enfin, les derniers jours ont été consacrés à un peu de repos et à profiter de bons moments avec mes amis. D'ailleurs ma toute dernière soirée sur le continent américain a été bien arrosée de la boisson locale, le rhum et qui au delà de rendre la soirée généreusement joyeuse rend aussi la tête douloureuse le lendemain matin ne facilitant pas la prise de conscience du vécu des dernières minutes d'une aventure formidable, tant mieux !





Je suis content d'avoir passé les derniers jours de cet Americatrip auprès d'Émilie et Rémi sur cette terre de Guyane d'une richesse inouïe et d'une quiétude absolument parfaite pour ce moment.

La suite fut une sorte d'explosion, comme jeté dans les airs, rattrapé au vol par le retour. Un nouveau jour en France...


Américalement.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 23:10

2h d’avion, à survoler l’estuaire de l’Amazone et la forêt Amazonienne, j’arrivais… en France… mais à 7000 km de Paris ! Une chaleur incroyable et une humidité toute équatoriale, mais surtout la joie d’être au bout du chemin, ici, en compagnie de mes amis. Un point final baigné d’amicalité et de nouvelles découvertes sur ce département français, une île au milieu d’un océan vert. Je vis ici les dernières heures d’Américatrip paisiblement et sereinement.




Américalement.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 21:53

Me voila depuis quatre jours chez Emilie et Rémi a Cayenne (Guyane) au beau milieu d'un petit paradis que ceux-ci se sont créés et ou je suis chouchouter après huit mois de route.

La seule frustration est qu'il m'est bien difficile de profiter au maximum de mes amis et de cette splendide Guyane car j'ai contracté au Brésil une dengue qui c'est déclaré ici a mon arrivée. Les analyses sanguines montrent que celle-ci est la deuxième de mon voyage, la première je l'avais vu comme une grosse grippe quelques jours après mon escapade dans la jungle Guatémaltèque. Me voila donc avec les capacités physiques d'un vieillard ce qui réduit considérablement les possibilitées d'activitées. J'espère que dans les jours qui viendront je reprendrais un peu de poil de la bête mais malheureusement cette maladie tropicale véhiculée par certains moustiques établie domicile pour au moins trois semaines chez ces hôtes...

Dès que la forme reviens je vous conte le formidable Brésil et mes derniers jours sur le continent américain chez Emilie et Rémie que je remercierais jamais assez.

Américalement.

Partager cet article
Repost0