Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 18:51

Voilà plus de trois mois que je suis de retour et tout s'enchaîne à une vitesse folle. Néanmoins, ces quelques semaines ont été riches. Il est donc temps de faire un petit flashback.


Si le mois d'avril a largement été consacré aux retrouvailles avec la famille et les amis, les envies d'ailleurs ont vite repris du service. Alors, début mai, j'ai pu découvrir une ville que je connaissais mal, Londres. Accompagné de Maeva, Nina et JC j'ai arpenté durant trois jours les rues et les places fameuses de cette capitale britannique. Mais c'est non sans sueurs froides, que j'ai eu le bonheur de partager ces moments avec eux. En effet, alors qu’à plus de 10 000 km de là je n'ai jamais quitté plus d'une nuit les précieux sésames qui faisaient de moi un expatrié en règles, il m'a suffit de vouloir traverser la Manche pour me mettre dans la position du "sans papiers". J’entends encore ma mère s'étonner de mon parcours sans encombre sur le continent américain mais apprendre sans surprise que j'avais oublié tous les justificatifs de ma nationalité française pour aller à Londres. Chassez le naturel, il revient au galop...

La frontière a donc été un passage périlleux où je me voyais déjà rester à quai. Cependant, une fois n'est pas coutume, ce sont de simples photocopies qui m'ont sauvé le séjour. Sorties à la va-vite lors de notre passage à Dijon, elles ont fait pâlir les douaniers français qui m'affirmaient, après m'avoir retrouvé dans leurs fichiers, que jamais je ne passerai de l'autre côté. Pourtant, quelques minutes plus tard, un de leurs confrères britanniques a semblé à peine décontenancé par la pauvreté de mes papiers et m'a adressé un bien sympathique "enjoy my friend" soit "profite mon ami". Comme quoi la rigidité emblématique de nos voisins est un mythe.

Une fois cet épisode digéré, j'ai profité de ces jours où néanmoins, j'étais clandestin, ce qui apporta une touche d'originalité non dénuée d'adrénaline ! Entre Piccadilly, Covent Garden, les bords de la Tamise, Kensington, Westminster, la relève de la garde ou encore WhiteChapel et Holborn je me suis régalé à retrouver cette touche de « jour le jour », cette vie quelque peu détachée offrant à la vue des délices que j'ai tellement goutés, j'y ai repris un second souffle après le retour baigné d'un subtile mélange entre bonheur et nostalgie.




Londres était un avant-goût, et si mon activité ici ne me permet pas encore de prendre les voiles pour un long moment, toutes les fenêtres temporelles sont prétextes à une échappée belle. C'est donc vers l’Espagne que nous allons filer en ce long week end pour nous immerger dans la bouillonnante capitale de Catalogne : Barcelone. Partir une minute, 4 jours ou huit mois reste, quoi qu'il arrive, une sensation qui m'enivre.



 Entonces me voy a aprovechar de mi español y de la alegria de catalunya con mi novia y mi prima.

 Américalement.
Partager cet article
Repost0

commentaires

soufiane 12/07/2009 19:52

un mot : class